Google PlusFacebook

La vente directe : quoi de neuf ?

By on 14 Oct 2018

Share On GoogleShare On FacebookShare On Twitter

Depuis un certain temps déjà, les projets d’épiceries participatives et autres types d’arcades offrant une surface de vente directe pour les produits locaux éclosent telles de jeunes poussent. Effet de mode ou d’une réelle nécessité pour les exploitants agricoles et artisans ?

Pour répondre à cette question, SEL-de-Table s’est permise de résumer quelque peu la situation actuelle en présentant et en analysant différents projets incontournables du paysage romand.

   

MarketLab

Ce sujet rappelle le projet de MarketLab, présenté par deux entrepreneures exceptionnelles lors du Women Kick’Off de 2017. Ce dernier avait retenu toute l’attention du public présent et avait permis à Andréa Chemali et Marie Thuilier de remporter ce prestigieux concours organisé à Renens par le CFE – Club de Femmes entrepreneures et soutenu activement par l’association SEL-de-Table. (cf. art. : Women Kick’Off : deux projets très « SEL-de-Table »).

Pour rappel, MarketLab souhaite offrir une plateforme communautaire locale, sous la forme d’un marché couvert permettant à des exploitants agricoles de vendre leurs produits et de s’entretenir avec leurs clients dans un espace dédié.

A la suite de ce concours, MarketLab fut également le projet gagnant lors de la première édition de l’UC – Urban Creathon à Lausanne, puis finaliste du concours SIA – Social Impact Award 2017, preuve que ce projet suscite toujours beaucoup d’intérêt et inspire de nombreuses initiatives.

Dorignol

Situé dans le district de Nyon, Dorignol (Longirod à l’envers) ouvrira ses portes cet automne. Cette arcade inédite fournissant fruits et légumes, mais également de nombreux autres produits artisanaux fonctionnera sur le modèle de la coopérative de producteurs. Les uns après les autres, artisans et exploitants membres de la coopérative seront présents pour tenir la boutique et présenter leurs produits.

« Dorignol est un vrai modèle de commerce social et solidaire (CSS) : une alternative à la vente directe en ferme et au marché, tout en concentrant en son sein une panoplie de compétences mises en commun pour le bien-être de tous. Il s’agit d’un projet qui doit être soutenu et promu au niveau régional et national. » s’exprime Christophe Rouiller, Vice-Président de l’Association SEL-de-Table.

Du soutien, ils l’ont tout d’abord trouvé auprès de leur Commune qui met à disposition l’espace de vente, réduisant ainsi drastiquement les frais fixes de cette structure. Un geste qui permettra sans doute de pérenniser le projet.

  

Le Local

Liées par une conviction commune, celle de « revenir à une consommation locale, profiter des diverses offres de la région et soutenir cette activité en payant les producteurs/trices à leur juste valeur » (Cf. www.lelocal-nyon.ch), une équipe de sympathisantes ont fondé ensemble l’Association Le Local, à Nyon.

Le Local, c’est une épicerie participative mettant à disposition des ressources bénévoles au service d’une communauté d’exploitants agricoles, afin de réduire la marge intermédiaire entre le producteur et le consommateur et donc de valoriser le travail de ses personnes qui remplissent nos assiettes de produits de qualité.

Au-delà de l’aspect financier, les membres de cette association s’engagent à participer activement au projet en y travaillant bénévolement quelques heures par mois ou en offrant leur savoir-faire.

  

L’Échoppe du Bourg

Basée sur le concept du « Zéro déchets », l’Échoppe du Bourg a vu le jour au mois de septembre, au Landeron, Canton de Neuchâtel. Cette petite surface ouvre ses portes au marché de proximité en proposant divers produits issus d’une production locale, sous l’égide de l’Association Le Landeron après Demain.

Le nom de cet organisme est tiré du documentaire français « Demain », traitant des solutions mises en place pour faire face aux problématiques écologiques du futur, en passant par l’autosuffisance alimentaire, l’agroécologie ou par le concept du « Do it yourself », tous ayant un impact global sur les problématique du gaspillage alimentaire et la production excessive de déchets inutiles.

Une belle initiative locale comme l’Association SEL-de-Table les aime !

  

Il ne s’agit pas d’un effet de mode

En résumé, plusieurs projets voient le jour un peu partout, avec tous ont un point commun : favoriser la situation économique des exploitants agricoles et artisans locaux respectueux de leur environnement.

Que cela soit en leur proposant des espaces de vente ou en les gérant par eux-mêmes, ces initiatives ne semblent pas rechercher une notoriété absolue ou des revenus disproportionnés. Elles ne cherchent pas non plus à faire concurrence directe aux grandes surfaces. Par leur présence, elles participent toutes à une prise de conscience collective de la population en lui offrant un accès facilité à ces produits dont tout le monde parle.

Alors plus d’excuse. Une gamme étendue de produits locaux sera disponible dans de nombreux points de vente, pour une clientèle ouverte à une consommation locale et durable, de qualité et soucieuse de son impact écologique.

Fini également les produits en provenance du monde entier, présentés discrètement sur les étalages avec des emballages semblables aux produits nationaux, constituant une concurrence déloyale en arborant des prix plus séduisants.

Pas non plus besoin d’une nouvelle enseigne ou certification payante dans le but de prouver que ces produits sont issus de la production locale, puisque ce sont ces mêmes producteurs qui en seront les fondateurs dans certains cas.

Chacun des projets présentés mérite le prix du développement durable et solidaire, vous ne pensez pas ?

   

Aidez-les !

Les organismes précités sont à la recherche de soutiens. Contactez l’Association SEL-de-Table pour plus d’informations.

   

  

Sources :

Article SEL-de-Table : http://seldetable.ch/women-kickoff-cfe-femmes/

Article du 24heures : https://www.24heures.ch/vaud-regions/la-cote/producteurs-ouvrent-arcade-village/story/30075861

Website Le Local : http://www.lelocal-nyon.ch/

Article Arc Info : https://www.arcinfo.ch/articles/regions/neuchatel-et-littoral/les-maraichers-et-artisans-bio-ont-leur-echoppe-au-landeron-786412

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*